StavelotNews.eu

StavelotNews.eu

Un Suivi de l' Infraction Avec Effraction

26 Octobre à 10h36 

 

Voici un suivi sur ce sujet apparemment devenu le favori de toute une floppée de personnes ...

Pas encore lu l'article précédent? Le voici.

 

 

Visite au Bureau de Police à Stavelot ce matin :

 

    1. Dans l'entrée, j'ai parlé avec l'agent de police avec qui j'avais communiqué la dernière fois mercredi soir, à ce sujet.
    2. Notre entretien c'est fait "per fenestram," à travers la vitre du guichet à l'entrée. J'ai suggéré s'asseoir ensemble dans le Bureau pour mieux partager des nouveaux renseignements, mais cela n'a pas fait "tilt." Aucun problème.
    3. Elle m'a informé que le dossier en question ne lui appartenait pas, mais à son confrère qui n'était pas là.  J'ai trouvé ce début un peu bizarre, puisqu'elle m'avait dit au téléphone mercredi soir qu'elle serait "au Bureau toute la journée vendredi" et que je pourrais y passer pour faire mes ajoutes à ce dossier. Aucun problème.
    4. Elle m'a alors demandé de lui fournir la marque des deux mobilettes (à présent je le supposais au moment de sa demande, encore dans la ruelle). Ma réponse : "Je ne saurais pas vous le dire, je n'ai pas accès à la ruelle pour voir son contenu de plus près. Mais, Ducati, Harley Davidson, Solex, ou Cyclos Peugeot 103, elles bloquent tout à fait le passage dans la ruelle. Mais, j'irai de suite après notre entretien, voir si avec la porte oouverte, je sais lire une marque, et vous la communiquer.
    5. Je lui ai fourni l'adresse de ce site, et de l’article précédent : Elle pourrait donc obtenir une mise à jour sur cette situation désagréable. Elle a répondu qu'elle irait voir la page Web. Cela semblait être un progrès.
    6. J'ai partagé à travers la vitre, d'autres renseignements importants, y compris ma promesse que tout serait dégagé dans les 24 heures.
    7. J'ai partagé que mon prochain arrêt serait chez B. Daelen, propriétaire de la maison voisine, pour partager ces mêmes renseignements avec lui également. Elle a répondu qu'elle avait eu l'intention de l'appeler et qu'elle le ferait immédiatement. "Si vous voulez," ai-je répondu.
    8. Elle m'a informé qu'elle avait parlé avec le propriétaire d'une des mobilettes.
    9. Ainsi fini notre conversation "per fenestram," et j'ai pris congé, la remerciant de ce suivi, le premier depuis le 30 septembre lorsque je suis passé au Bureau de Police pour mettre à jour mon dossier du 29 septembre.

Prochain arrêt: chez Bruno Daelen

    1. J'ai partagé que l'agent de police venait de me dire qu'elle allait lui téléphoner.
    2. J'ai partagé avec lui mes nouveaux renseignements importants dans le cas présent.
    3. J'ai partagé mes intentions de confirmer que la ruelle serait vide dans 24 heures.
    4. J'ai écouté avec soin, son explication qu'il était passé par sa propriété Rue Haute 6, "... aux moins 4 ou 5 fois, à toutes les heures, mais que la locataire n'avait jamais ouvert la porte, ... pas là peut-être ..., pour pouvoir lui parler, et comme promis pendant notre dernière conversation."
    5. Je l'ai invité d'aller faire un constat ensemble à l'instant. Il préférait essayer de faire ce constat à nouveau lui-même, mais plus tard dans la journée. Et on s'est souhaité une "Bonne Journée" mutuellement.
    6. J'ai repris mon chemin pour faire en solo, ce constat des faits présents dans la ruelle.

Prochain arrêt: Rue Haute, devant la porte de la ruelle.

    1. En ouvrant la porte, pas beaucoup de changement. Deux mobilettes, et bidon d'essence au sol.
    2. J'étais là pour voir, à la demande de ce jour de l'Agent de Police, si c'était possible de trouver la marque de ces mobilettes.
    3. Comme vu ci-dessous, l'impression partagé par B. Daelen "qu'ils ne sortent les motos que le dimanche," n'était pas une hypothèse viable. Sauf, bien sûr, si les motos ont pris l'habitude de se retourner spontanément. Cela doit représenter tout un défi pour une moto, dans cet espace très limité.

 

Position : Début de semaine 

 Ruelle des Voyous - Interdit sauf aux Délinquants.jpg

 

Abracadabra! ..., et Hop!

Position: ce matin, vendredi, 26 octobre

IMG_2757.JPG

 

(Les tours de magie m'impressionnent toujours, et me laissent bloqué pour les comprendre.

 

Un peu comme cette mobilette bloque encore ce passsage).

 

 

Et en sortant en fermant la porte à clef ...

    1. J'ai eu plus de chance que B. Daelen pour contacter sa locataire.
    2. Par une fenêtre au premier étage, elle a commencé à crier dans ma direction, et pour dire rapidement :
      1. Qu'elle avait visionné toutes les informations sur ma page Web (j'ai été flatté d'avoir un nouveau visiteur sur notre site).
      2. Qu'il ne fallait pas "que je touche aux motos!" [ (J'en avais aucune intention, mais simplement pour faire un constat des lieux, y compris le renseignement demandé par la Police. (Mais elle n'écoutait déjà pas du tout dans notre conversation unidirectionnelle). ]
      3. Qu'elle allait me "poursuivre pour diffamation de caractère. "
      4. Avec ce contact obtenu vraiement sans effort apparemment terminé, je lui ai souhaité une bonne journée, et si j'ai bien entendu, elle m'a répondu de la même manière.
      5. Si B. Daelen n'a pas encore réussi à avoir contact avec sa locataire comme expliqué ci-dessus, la prochaine fois il devrait m'accompagner. Je n'ai même pas dû sonner.

Déjà en rue, faire ma dernière course ...

    1. Et celle-ci sur l'Esplanade, pour visiter "Les Vieilles Caves d'Artois." En entrant, j'y ai trouvé de suite une ambiance chaleureuse. Une belle amélioration depuis que Magali et Claudio l'ont repris pour devenir propriétaires. Un bonjour à une connaissance, mais pas de temps pour prendre l'apéro que certains avait déjà bien entammé.
    2. J'ai eu la chance de tombé devant un des propriétaires des mobilettes en question. Il était placé derrière le bar de cet établissement. Je lui ai dit que les motos seraient parties dans 24 heures.
    3. Il semblait comprendre ma demande de suite. Sa réponse était : "Oui, oui. Je vais les enlever cet après-midi après quand j'aurai fini de travailler." J'ai indiqué d'un signe de tête que j'avais compris ce qu'il venait de dire.
    4. En sortant, quelques mots avec un des riverains, sur la Chorale "l'Alliance" à Francorchamps ("... n'existe plus..., à l'abandon..., trop de travail pour le directeur.") J'ai confirmé que cela avait été beaucoup de travail pour moi aussi, mais toujours un travail de plaisir. "Santé."

Dernier arrêt à la Maison de Ville ...

    1. pour partager quelques informations, et mes courses du matin étaient faites!

 

Si mes cours de droit sont bien rappelés, "diffamation de caractère" reste beaucoup plus facile à soutenir quand les faits sont faux,  que quand ils sont vrais, témoignés, attestés, et incontestables.

 

 

"La vérité est comme un lion. Vous n'êtes pas obligé de le défendre. Libéré, il se défendra." (St. Augustin)
et
"Parfois, les gens ne veulent pas entendre la vérité, parce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent." (Friedrich Nietzsche)

 

 

Je serai assez heureux quand demain viendra et j'aurai enfin accès à la ruelle, pour y faire le nécessaire.

 

 


--------------------------------------------------------------------

Suivi : Samedi, 27 Octobre à 15h46

Confirmation obtenue que la ruelle est maintenant vide.

 

Merci!

 

Praise the Lord, and Pass The Ammunition!

 

--------------------------------------------------------------------

 

 

Commentaires? Toujours un plaisir de vous lire.

 



26/10/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres